LETTRE DE NOUVELLES                ANNEE 2017

.

                                                      

 

       Parrainez un enfant et changez sa vie !

L' enfant C' L' avenir   et    Vision of Joy Kids       

 

Bonjour à toutes et à tous,

A l'approche de la fin de l 'année 2017,nous tenons à vous adresser un petit compte  rendu des mois écoulés et de notre voyage sur place en juin et juillet ; nous avons pu contrôler et voir tout le travail qui a été effectué grâce  nos  partenaire locaux

Nous les remercions très vivement de leur investissement,  ainsi que pour leur engagement auprès des familles et enfants ;  merci également pour  l’excellent  travail spirituel qui est apporté, tellement   précieux aux yeux de Dieu et à  nos yeux,  et important pour le bon fonctionnement de cette œuvre. Vous trouverez en deuxième page le détail de notre séjour . Bonne lecture

Concernant le Kenya (Kayole banlieue de Nairobi et Naivasaha) les enfants parrainés et aides aux familles :

  • les enfants accueillis ont fait de très gros progrès tant scolaires que spirituels

  •  NOUS AVONS   :

  • continué a rendre visite aux   enfants et contrôlé  leurs résultats scolaires 

  • mis en place des petits goûters autours des histoires et de jeux une fois par semaine

  • notre projet initial était  de faire nos achats chez les familles paysannes les plus pauvres (la nourriture etc) nourriture redistribuée aux enfants  parrainés. Cette démarche permet aux familles de développer leur agriculture, de subvenir à leur besoins quotidiens et de valoriser leur travail dans les villages. Nous nous réjouissons du résultat encourageant de cette démarche . 

  • nous n’ avons accueilli que deux nouveaux enfants cette année faute de parrains et  suite à  désengagement de certains dû à des problèmes financiers indépendants de leur volonté ,   mais nous sommes à pied d' œuvre pour que l 'année 2018 soit  une année   d’ engagement et nous mettrons tout en place pour trouver de nouveaux parrains cela est  indispensable  au bon fonctionnement de l ‘ œuvre

Actuellement, nous travaillons sur la collecte de fin d année qui a pour but de trouver des fonds afin  que les enfants et les familles puissent  passer de bonnes fêtes :  l’exercice  2017 a été  dur pour les familles : élections présidentielles …., grèves…. et en plus une grande sécheresse qui a sévi ,  les petits producteurs ne pouvant plus rien vendre sur le marché (, manque à gagner au niveau des   revenus ..), les prix ont flambé …les plus faibles sont toujours en première ligne aidons les a bien redémarrer l année 2018

  • la collecte servira surtout a l'achat de nourriture et à  quelques livres d 'enfant pour des cadeaux  ,

 

MERCI ET ENCORE MERCI de votre soutien et de l'aide précieuse à tous les parrains, marraines, bénévoles, amis et familles, nous avons encore besoin de nouveaux donateurs, ; nous comptons vraiment sur chacun de vous pour  faire connaître l'association autour de vous, envoyez des liens à vos contacts... encore merci

 

 

 

Nous somme partis de Plombières les Dijon début juin un dimanche matin avec ma belle fille et les trois enfants 5 mois 3ans et 6ans toute une expédition , des valises partout,  2 valises par personne,  donc imaginez déjà la scène : départ 7h gare de Dijon TGV tout le monde a bien embarqué,  arrivée 1h 30 plus tard gare tgv Roissy Charles de Gaule,  5 minutes  pour sortir et le train repart… mais Dieu merci , Dieu a mis sur notre chemin une femme qui nous a aidés à sortir les bagages et elle a même voulu tirer notre chariot jusqu’a l’ ascenseur, nous pouvions déjà voir Dieu a l’ œuvre ; ensuite,  nous sommes allés à l’ enregistrement pour tous nos bagages,  tout s est bien passé même l’ excédent  de poids n’ a pas été retenu :  ensuite,  embarquement et avion,  là on a eu la meilleure place dans l’ avion,  les enfants étaient  très excités pour leur baptême de l'air mais  ils ont été vraiment très sages durant les 9 heures de vol ; arrivée à l aéroport au Kenya ;  il était très tard mais les enfants étaient  éveillés ;  là nous avons pu passer devant tout le monde car avec le bébé on était prioritaires. Nous avons ensuite été accueillis par la famille de Florence puis nous sommes allés à leur domicile en banlieue de Nairobi ; nous étions soulagés car tout s était vraiment très bien passé et les enfants nous ont vraiment surpris par leur  comportement durant tout ce voyage ;, nous nous somme installés et reposés ;  nous allions découvrir la ville de Kayole   le lendemain matin .Notre première semaine était réservée à la  famille  afin  de  parler de tout ce qui avait été fait au niveau administratif,  de voir tous les documents et  de  contrôler la comptabilité ( TOUT EST PARFAITEMENT EN REGLE) ;Durant cette semaine, d’autres contacts familiaux ont été pris , nous avons pu partager des moments intenses de prières ( SACHONS QUE RIEN NE SE FAIT SANS PRIERES AU PREALABLE)  et nous nous somme occupés aussi d'animaux et de travaux divers d' aménagement,  mes enfants étaient  ravis ;  De visu, nous  avons pu nous rendre vite compte de la situation catastrophique dans laquelle se trouve ce pays en raison de la sécheresse ,  manque d’ eau crucial, une sécheresse extrême,  des terres arides ou plus rien ne pousse,  de la nourriture vendue à des prix  prohibitifs , souvent, des produits inaccessibles, augmentation des prix des transports :   les déplacement très difficiles et coûteux ,  à 12  dans une voiture de 5 places ou en matatou( ce sont des gros bus faits dans des camions un peu « passe partout » ), les taxis  roulent  très très vite et pour monter il faut jouer des coudes ,  dur dur avec les enfants,  parfois on descend même en roulant .imaginez la scène et tous les trajets pour aller d’ un lieu à un autre nécessitent  extrêmement de temps quand on part pour une course la journée est vite perdue .

  

 

 

Comme vous avez pu le comprendre peut être durant notre voyage nous avons vécu chez l’ habitant au plus près des familles et dans les même conditions de vie que les kényans ; , ensuite nous avons visité nos amis pasteurs Grâce et son mari Measya ; nous avons  passé deux jours ensemble pour étudier  la parole de Dieu et partager la vision de Grace pour l’ évangélisation ; nous sommes allés ensuite visiter les enfants dans la prison de Nairobi au quartier des détenus suite à de très lourdes peines ( 5ème prison au monde pour cas de criminalités) Grace leur enseigne la Parole de Dieu chaque mercredi matin ;  quel privilège d’avoir été autorisé à accompagner Grâce  et de  pouvoir pénétrer dans une telle prison à haute sécurité ,  annoncer l évangile aux  enfants très jeunes de 8  à 20ans ils y a des conversions ( Quarante suivent les cours et   UNE VINGTAINE SE SONT CONVERTIS ….) j ai pu pour ma part leurs apporter une exhortation et un témoignage ;  nous continuerons à soutenir Grace dans son travail et dans sa vision .( engageons nous à prier CHAQUE MERCREDI MATIN  pour le ministère de cette sœur)

Ensuite,   nous avons reçu un des garçons parrainés,  Samuel ,  qui lui est dans une école en pensionnat très loin de la ville alors il est venu nous voir juste avant de repartir t( car ils n’ont  pas de vacances scolaires en juillet et l’ année se termine en décembre ) il va passer son bac en décembre 2018 ;  nous avons partagé longuement avec lui sur son avenir,  sa scolarité et sa foi ; il remercie aussi tous les parrains et marraines car pour lui il nous a dit sans cela il n aurait pas l’opportunité d’étudier , il est conscient d’être un privilégié et que cela est une grâce  car il ne sait pas ou il serait sans cette aide ; cela nous a beaucoup encouragés  à poursuivre notre œuvre,   car il  est vrai que au bout de quelques jours dans le pays après avoir vécu tout ce que nous avons vécu, nous sommes persuadés que le peu que nous pouvons faire pour eux n’est pas qu’une goutte d’eau dans la mer mais a une importance capitale pour leur avenir ; PERSEVERONS ET PERSEVERONS ENCORE  … Ensuite nous  avons visité une autre jeune fille la plus grande des enfants parrainés,  Olivia ;  elle passe sont bac en décembre et doit suivre  une formation dans l'hôtellerie, elle  est notre prochain challenge car pour cette formation de deux ans il nous faut 80 euro par mois pour sa scolarité et sa nourriture mais nous sommes confiants en Dieu afin d’atteindre cet objectif et Olivia est très courageuse ;  elle vit avec sont frère plus âgé mais doit faire beaucoup de tâches domestiques ;  nous souhaitons vraiment l’ aider jusqu'au bout pour qu’elle obtienne  ce diplôme afin que cela change sa vie

Nous somme allés visiter quelque temps après Caroline qui vit avec sa maman dans un quartier très pauvre ; sa maman est seule et fait des petits boulots pour essayer de survivre au jour le jour,  de rapporter au moins un repas quotidien ;  nous avons partagé longuement,  ensemble Caroline a de très bon résultats scolaires ,elle a vraiment placé sa foi en Dieu et depuis qu’elle est parrainée elle peut aller à l école et cela pour elle   n’a pas de prix ;  nous avons partagé également avec la maman et elle nous a dit que cela a vraiment changé sa vie et sa situation merci a la marraine . Après quelques jours,  nous sommes allés  a Kibera le plus gros bidonville de la banlieue de Nairobi : 3 millions d’habitants)

 

Là ,  nous avons pu sillonner dans les dédales de ce bidonville où les enfants sortent  de partout ;  l’ envie de pleurer vous prend en regardant autour de nous leurs vies

 

incroyables même a décrire, il  est impossible de concevoir une telle  détresse,  une telle  misère,  vraiment extrêmes et pourtant une force et une rage  de vivre intensément sortent  de ces personnes, une foi en Dieu qui les porte dans leur détresse et les aide a surmonter ce que nous européens ne pourrions pas supporter ;  chacun essaye de gagner de quoi manger à travers des petites boutiques,  des ventes diverses, tout se vend.  Nous avons mangé chez une famille où nous avons été reçus à  bras ouvert ;  nous avons prié ensemble et nos enfants on pu jouer avec les enfants du quartier ;  c était vraiment des moments de partage très fort , intenses. .

Après cela nous avons visité Nairobi et ses quartiers d affaires ;  alors là, rien à voir !  on se croirait  dans un autre monde :  une foule énorme dans les rues et des immeubles partout comme dans nos capitales européennes.

 

la différence  est que personne   n’habite le centre ville ; il n’y a que des bureaux, boutiques, commerces, hôtels : les gens ne viennent que pour y travailler 

 

 

 

 

Plus tard, nous sommes allés un week-end à Mombasa dans le sud à 483  durant  une journée et demie de bus :  dur dur avec les enfant, chaleur intense car région désertique  et après tout ce temps de transport nous avons pris le  tuktuk et le  taxi moto pour arriver à notre destination.

 

 

 

 

 

 

 

Enfin ! un peu de repos  et de dépaysement au bord de mer ; ouf ! ouf !

 

 

 

 

 

 deux jours et retour à Nairobi visite d'un parc animalier,  d’ un parc de jeux pour enfants

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à Kayolé et nous avons  repris nos visites dans différentes églises et chez plusieurs  pasteurs et leur famille dans la banlieue de Nairobi.  Plus tard,  nous avons visité des écoles dont une en particulier où sont scolarisés des petits.

 

 

Après de bons moments de chants,  de jeux et de partage nous avons quitté ce lieu , tous, ainsi que mes  propres petites filles  ne voulaient plus se quitter ; Le lendemain matin,   nous avons pris une autre direction : à savoir :  visite de Naivasha, Rift Valley,  à 94 km de Nairobi,   en banlieue dans un petit village, Mirera Karagita ;  nous sommes restés durant plusieurs jours avec les  enfants parrainés par notre association Stephen , Joseph, Lydia,Rose, Kevin Myriam Mary, Ruben,etc,,,,  Cette  région  est plus fertile et plus froide mais la pauvreté est extrême dans les villages, ; Voici  quelques photos : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans cette maison ci-dessus, nous avons été hébergés dans les familles des enfants parrainés avec lesquels nous avons joué ;  nous avons, ensemble,  partagé  de grands moments de prières

   ,  Nous avons été bénis durant tout ce voyage , tout en  éprouvant une immense tendresse engendrant des larmes que nous ne pouvions retenir  mais je m’ efforçais de ne rien montrer,  nous étions là pour leur apporter un peu de joie , de réconfort et non de la tristesse ;  nous savons à  présent que tout  ce qui est fait porte du fruit et pour nous cela représente pratiquement rien mais pour eux cela peut être vital car quand le matin arrive personne ne sait si il va manger dans la journée ou le jour suivant , les enfants,  pour les plus petit ne se rendent  peut être pas encore totalement compte de l aide apportée quoi que , ? .Mais pour les plus grands ,les tantes, les grand- mères ou les mamans seules  leur vie change au quotidien ils sont très conscients de l’ aide apportée et font tout pour faire prospérer et fructifier cette aide. Notre visite a été pour chacun d’eux une grande bénédiction et un grand soutien ; tous ont manifesté un accueil chaleureux, dépensant sans compter  pour nous honorer, au delà de leurs moyens financiers.

Nous avons pu également échanger avec les familles et les responsables sur place de la situation et de comment faire pour pouvoir accueillir plus d' enfants , de pouvoir aider les familles au développement de petits commerces,  des pistes sont à l’ étude et nous vous ferons part de nos projets courant janvier mais avant nous vous demandons de remettre tous cela en prière afin de prendre les bonne décisions et être guidés part le Saint-Esprit .  FAITES DE CES PERSPECTIVES D’AVENIR UN SUJET DE PRIERES ; 

;Nous avons terminé  la visite de ce village par l’ église avec laquelle nous avons pu partager également une exhortation et quelques paroles d’encouragement,   puis nous avons longuement discuté avec les pasteurs après le culte autour d’ une collation improvisée pour notre venue ;  l’ après midi,  après une dernière visite,  nous avons pu entendre un grand bruit dans la rue et une grande foule criait «  venez voir ce que Dieu a fait :  notre sœur est ressuscitée,  gloire à Dieu » et tous chantaient  et parcouraient le village. Gloire à Dieu : ! nous avons vécu un miracle  juste avant de repartir

 

Fin de notre périple : nous avons quitté le village  le lendemain pour  Nairobi afin de  préparer notre retour avec un immense  pincement au cœur de laisser derrière nous toutes ses familles attachantes  et tellement courageuses.

 

Je remercie DIEU de nous avoir gardés de toute maladie,  de toute attaque,  de tout accident et autres problèmes divers ;  je remercie les familles qui nous ont ouvert leur maison,  leur cœur,  les pasteurs leurs épouses et notre familles  ainsi que les  responsables locaux  et,   bien sûr,  tous les parrains ,marraines, donateurs sans qui tout cela serait impossible ;

MERCI  à tous, et soyez fiers des résultats obtenus grâce à votre engagement ;   nous avons encore besoin de vous, 

 

 

 

http://ww.lenfantclavenir.com

mail:lenfantclavenir@yahoo.fr

L'enfant C' L'avenir 1 ter impasse du Fays 21370 Plombières les Dijon

Tél fixe: 09.72.84.24.62 Portable:07.70.28.66 15 SIRET: 791 656 895 00012-APE:9499Z

Association loi 1901 à but non lucratif SIRET:791 656 895 00012-APE:949

Téléphone

Portable:0770286615

Fixe:       0972842462

 

 

 

 

 

Adresse

L'enfant C' L'avenir Association Hunmaintaire Internationale

1 ter impasse du Fays

21370 Plombières-les-DIJON (France)

 

 

 

 

 

 

 



 

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now